EXPOSITIONS PERSONNELLES

2018 Mu galerie Paris
2017 Galerie Lartelier, Ansouis
2016 Matière dans l’espace, Mu Gallery, Paris
Peintres et sculpteurs de St-Tropez, Salle Jean Despas, St-Tropez
Salon Bazaar, parc des expositions, Berlin, Allemagne
2015 ArtWeCan, gare maritime croisette, Cannes
art3f, Parc des expositions, Lyon
Invitée d’honneur sculpture expo, Etats d’âme, Château Lacaze, Lacaze
2014 SIAC, Salon International d’Art Contemporain, Parc Chanot, Marseille
Peintres et sculpteurs de St-Tropez, Salle Jean Despas, St-Tropez
2013 Art3f, Parc des expositions, Mulhouse
Smart ‘Aix, Parc Jourdan, Aix-en-Provence
SIAC, Salon International d’Art Contemporain, Parc Chanot, Marseille
Galerie Pierre Seguin, Montréal, Canada
2012 CMH, Bordeaux
Atelier de Valérie, Villefranche-sur-mer
2011 Le garage moderne, Bordeaux
Galerie Seed Art Gallery, Zhengzhou, Chine
Musée de la Province de Hennan, Chine
Galerie Ces Arts, Paris
Galerie Art64, Canton, Chine
Le Lavoir de Mougins, Mougins
2008 Galerie Siesta, Osaka, Japon
2005 Galerie Art Symbol, Paris
Galerie Natascha, Knokke le Zoute, Belgique
2003 Interior Life Style, Big Sight, Tokyo, Japon


EXPOSITIONS COLLECTIVES

2017 Salon Étoile Imagine, Châteaurenard
Biennale d’art contemporain de Pékin, Chine
Rendez-vous d’artistes, les salles voutées d’Ansouis Ansouis
Les artistes-auteurs présentent l'urbanéité au jardin, Avignon
Salon d’Automne à Paphos capitale de la culture Européenne, Chypre
2016 Salon d’Automne, Champs Élysées, Paris
Les Artistes auteurs font leur festival, Cloître des Carmes, Avignon
2015 Regards d’Artistes, Espace Bolivar, Paris
Business Art, Espace Pierre Cardin, Champs Elysées, Paris
Salon d’Automne, Champs Élysées, Paris
2014 Salon Florilège, Espace Vigneron, Baillargues
Métal précieux, le Garage, Ramatuelle
Salon peintres et sculpteurs, Invitée d’honneur Sculpture, Les Pennes Mirabeau
2013 Les Hivernales, Palais des Congrès, Montreuil
2012 Off, Franchement Art, Villefranche-sur-mer
La sculpture en Liberté, Roquebrune-sur-Argens
2011 Art Shanghai, Salon International d’Art Contemporain, Chine
Expo du Métal, Mairie du 6e arrondissement, Paris
Carrousel du Louvre, Paris
2010 Essor du nouvel impressionnisme, Art Canton - Foire d'art contemporain de Canton, Chine
2009 Art en Capitale, Grand Palais, Paris
2008 Essor du nouvel impressionnisme, Art Canton - Foire d'art contemporain de Canton, Chine
2007 Biennale d’art contemporain de Florence, Florence, Italie
2002 Art Market, Osaka, Japon


PRIX

2011 Trophée « Vinci » D’Art et de Métiers, mairie du 6e, Paris
2003 1er prix « Trophée Camille Claudel », Marignane
1997 1er prix « Espace création » , Toulouse

ÉDITION-PRESSE

Artfabetic, Dictionnaire des Artistes plasticiens de France, Julien Dumas, édition 2016, page 181
Regards sur les Métiers d’Art, 11-13 éditions, 2014
Revue Ateliers d’ART n° 104 mars avril 2013
Le Contre-Annuaire, 11-13 Editions, 2013
Start from here, International Exhibition of Contemporary Art in Central China
Article Le dauphiné mars 2009, les couleurs du Vaucluse
Article Var-matin septembre 2009, juin 2014
Article La Provence avril 2001, août 2001, mars 2002, mai 2002, mars 2003, avril 2003, octobre 2004
Biennale Internazionale dell’Arte contemporanea, cita di Firenze 2007, 6e édition


FORMATION

Beaux Art d'Aix en Provence de 1993 à 2000

 

Au cœur des recherches sculpturales de Maria Catuogno, le processus d’assemblage révèle une attention particulière portée aux matériaux. L’artiste privilégie deux éléments contradictoires, qu’elle confronte : le verre, sa transparence, sa douceur et sa fluidité ; le bronze, sa rigidité métallique, ses mille nuances d’oxydation. Ces deux forces traverse la sculpture Blue, qui esquisse un corps dressé, en quête d’équilibre.
L’artiste combine deux jambes aux lignes dynamiques, qui rappellent le déhanché classique d’un contrapposto, avec un buste de verre. Dans la lumière, ce dernier révèle un tourbillon de bulles colorées, comme un signe d’envol, un élan gracile qui se serait affranchi d’un ancrage trop pesant. Car Maria Catuogno travaille chaque matière pour mettre en lumière sa symbolique parfois ancienne : le bronze couturé selon une technique ancestrale renvoie les surfaces de ses sculptures aux apparats guerriers, comme si l’artiste faisait revivre d’étranges parures aux accents primitifs.Œuvrant parfois à la lisière de l’abstraction, elle convie les formes d’un monde toujours en mouvement, proche en certains aspects de l’univers de Fabienne Verdier. Le balancement, la vague, le ruban de Moebius reviennent comme des trajectoires entêtantes, à la fois souples et tendues. Dans ses dernières sculptures monumentales, émerge une pensée teintée de politique : l’artiste décline une série de grands totems, qui font allusivement référence à l’histoire de corps scarifiés, composites dans leurs matériaux comme dans leur culture, avec des regards tournés vers l’Afrique, l’Amérique ou la Chine. À nouveau, elle met en jeu une alchimie étrange, où l’énergie circule à travers des matériaux hétérogènes qui pourtant s’harmonisent, nimbés d’une douce pulsation lumineuse — comme une respiration. 





CRITIQUE PAR ANTONIO MALMO

La sensibilité artistique du sculpteur français Maria Catuogno est vraiment unique, profondément sincère et nous pouvons la trouver dans les œuvres des artistes de l’actuel panorama des Beaux Arts, à niveau international.
Tout un discours composite avec un langage sculptural lié à l’auteure, ses préoccupations intérieures, spirituelles, qui ne peut pas être enfermé dans une quelconque étiquette car il traduit des pensées dynamiques, des sentiments, de très douces émotions et fortes sensations.
En effet, une sculpture change avec la vie à travers les différentes expériences du quotidien vécu entre mille inquiétudes, anxiétés, tourments spirituels, mais aussi entre d’infinis et éloignés souvenirs et d’agréables songes.
Les sculptures de l’artiste Maria Catuogno sont des renvois de pensées secrètes, des métaphores sans mots, des confessions de racines effectivement romantiques.
Nous pouvons noter que justement dans telle anxieuse sensibilité de la matière sculpturale, la nôtre nous offre ses épreuves supérieures d’action artistique.
Il me semble opportun de mettre en évidence que l’artiste a créé un style personnel en grâce de l’intéressante, continue la recherche de nouveaux modèles expressifs pour pouvoir mieux exprimer l’urgence de ses nobles sentiments.
Nous devons admettre que Maria Catuogno chante un hymne à la vie, à la liberté, à la créativité à travers les superbes jeux de lumière et ombres de pleins et de vides, qui espacent léger entre l’infinie mer de l’être, et les délicates atmosphères d’intonation abstraite-informelle.
Et c’est exactement dans sa capacité de vivre spirituellement la réalité et de la faire revivre en vibrantes créations sculpturales, la synthèse de ses qualités de femme et d’artiste, capable de sublimer d’authentiques valeurs spirituelles, en grâce d’un langage narratif et communicatif de grande épaisseur poétique.
Notre sculpteur gratifiée de ses capacités expressives et de sa longue expérience mûrie dans le champ des Beaux Arts réussit à forger, modeler, plier les matériaux, même les plus durs, et froids en conformant tout cela à l’idée primitive de chaque sculpture.
Ses intuitions, ses solutions techniques et pratiques superbes, confirment ses extraordinaires qualités de composition dans l’hyper-dimensionalité parmi matière et esprit, forme et substance, comme des filtres suspendus par une interaction géo-plastique du naturalisme.
A mon jugement le sculpteur Maria Catuogno est une artiste doté de poétique spiritualité et de notable personnalité artistique.
Critique d’Art - expert d’art moderne Antonio Malmo