L'art pour Maria est un voyage intérieur. Elle détourne les techniques à sa façon, ce qui lui donne des libertés et c'est cette notion de liberté qui est importante autant pour la ligne, que pour la couleur ou la forme.

Mais son but n'est pas de figer la matière dans une idée précise, ni d'imposer un dit mais au contraire d'exacerber, d'exalter l'imagination de celui qui la regarde. Elle pousse le spectateur à participer à l'œuvre, et donner son avis propre; faire qu'il se l'approprie qu'elle devienne sienne ; jouer avec la sculpture. Et puisque la pièce est démontable, le « regardeur » peut en faire son puzzle en interchangeant les pièces du corps de la sculpture, comme dans un jeu.